Blog

LittleBIG Coaching#3 comment trouver des clients ?

Par

Vous avez du temps libre en cette période de confinement, ou bien vous recherchez actuellement votre prochaine mission ? Et si vous mettiez ce temps à profit pour améliorer votre présentation et votre marque personnelle ?

Qui dit situation inédite, dit mesures inédites ! Ne vous laissez pas abattre et mettez ce temps à profit pour travailler sur des projets à valeur ajoutée. LittleBIG Connection vous propose une série d’articles pour améliorer vos opportunités de décrocher une mission. Il est important de se souvenir qu’il reste encore des missions à décrocher même en cette période de ralentissement et aujourd’hui plus que jamais il est primordial de se différencier. Alors listez vos compétences et vos outils de prospection. Fixez-vous des objectifs de fin de confinement et découpez-les en petites étapes pour vous y tenir. Préparez « l’après » dès aujourd’hui avec LittleBIG Connection.

Cet article est le troisième de notre série LittleBIG Coaching, dont vous pouvez retrouver les conseils précédents :

 

Dans ce troisième article de notre série de conseils pour améliorer votre marque personnelle, nous avons choisi de parler d’une problématique que beaucoup d’entre vous rencontrent actuellement : comment trouver des clients en tant que freelance. En cette période compliquée, il est important de savoir comment faire et où chercher pour trouver de nouvelles missions.

Voici toutes les méthodes dont vous disposez pour trouver des clients. A vous de choisir lesquelles vous conviennent le mieux, sachant que le but c’est de mettre toutes les chances de son côté et donc d’utiliser le plus de méthodes possibles pour maximiser vos chances.

 

Comment trouver des clients quand on débute en freelance

Tout d’abord, il faut connaître sa cible. Au-delà de sa cible, il est important savoir à quoi ressemble notre client idéal, quels sont ses besoins, ses habitudes, ses problématiques et quelles peuvent être ses objections pour pouvoir y répondre au mieux. Apprendre à le connaître au maximum vous aidera à cibler vos actions pour le trouver et capter son attention.

Nous le savons, la prospection est un métier, mais lorsqu’on est travailleur indépendant, on n’a pas d’autres choix que de faire de la prospection pour mettre toutes les chances de son côté.

Vous vendre ce n’est pas votre fort ? Nous allons vous donner quelques conseils pour exceller dans l’art de la prospection. Vous n’aurez plus aucune excuse !

Il est important de se constituer une liste de prospects potentiels en fonction de votre client idéal. L’objectif étant de créer une relation avec ses prospects. Les méthodes que nous allons citer dans cet article vous permettront de jauger la maturité de leur projet et de définir plusieurs types de prospects :

  • Les prospects chauds (très intéressés et avec une idée plus ou moins précise de leur projet)
  • Les prospects intéressés

Il faut ensuite trouver l’endroit le plus approprié pour le premier contact avec votre prospect ; est-il sur LinkedIn, fait-il parti d’un réseau, consulte-t-il régulièrement ses e-mails, est-il disponible sur un autre réseau social ? Si vous avez bien cerné votre client idéal, cette étape devrait être rapide.

Vous pouvez aussi choisir votre mode de prospection : si vous ne vous sentez pas à l’aise par téléphone, privilégiez un autre mode de prospection comme les e-mails ou les réseaux sociaux. Avant de vous lancer, essayez de trouver son besoin : si vous développez des sites web, identifiez ce que vous pourriez améliorer sur son site internet par exemple. Pour vous aider vous pouvez vous mettre dans la peau de votre prospect : « je suis en train de travailler quand tout d’un coup je reçois un mail d’un freelance, je n’ai pas trop de temps pour le lire parce que je suis surchargé ». Votre message doit être court, percutant, attirer l’attention du prospect et il doit pouvoir comprendre rapidement ce qu’il a à y gagner. Dans cet exemple, site internet plus attirant veut dire plus de visite, et donc plus de clients potentiels.

Il ne vous reste plus qu’à le contacter à l’aide de votre message et à lui proposer un rendez-vous pour discuter de son projet, et vous présenter.

La complexité de la prospection c’est d’aider votre prospect et s’intéresser sincèrement à lui pour lui montrer que vous êtes la personne qu’il lui faut. Le but n’est pas de lui vendre une prestation, mais plutôt de lui proposer la prestation adaptée à son projet et donc de jauger son besoin ; comment pourriez-vous lui apporter votre aide pour qu’il réalise son projet ?

Lire aussi : Social selling : 4 étapes pour développer vos ventes 

 

Comment capitaliser sur ses premiers clients

Le bouche à oreille qu’il soit digital ou non est toujours un outil très efficace. Vos clients satisfaits sont vos meilleurs ambassadeurs. De nos jours, vous êtes plus crédible en étant recommandé par vos clients plutôt qu’en faisant de la publicité classique. N’hésitez pas à demander à vos clients de vous faire une recommandation sur LinkedIn, cela permettra à vos prospects d’être rassurés, et vous pourrez appuyer votre argumentaire sur ces recommandations. Il est aussi opportun de recommander vos clients, cela leur fera surement plaisir, ils seront plus à même de vous recommander, et vous aurez plus de visibilité puisque votre nom sera visible sur leurs profils aussi.

Sur les plateformes qui proposent des missions pour freelances, comme LittleBIG Connection, vous avez la possibilité de demander à votre client, en fin de mission, de vous recommander grâce à un système de notation à 5 étoiles, cela vous permet de gagner en visibilité lors de vos futures réponses aux appels d’offres.

 

Faire sa publicité

Comment trouver des clients en freelance sur LinkedIn

Nous ne le répèterons jamais assez mais la création de contenu est primordiale car elle met en avant votre expertise dans un domaine précis, et tout le monde veut travailler avec un expert. Vous pouvez créer du contenu sous différent formats en fonction de votre ancienneté, de vos compétences et de votre cible :

  • La création de site internet, que ce soient des sites fictifs ou votre propre site est un bon moyen de créer du contenu et de mettre à l’œuvre votre savoir-faire.
  • Une idée pour vous démarquer : écrire des newsletters à fréquence régulière, par exemple les TOP 5 des contenus qui vous ont marqué cette semaine.
  • L’écriture est un bon moyen d’expression. Vous pouvez écrire des articles de blog sur votre domaine d’expertise (s’ils ont un bon référencement naturel c’est encore plus efficace), ou encore des posts LinkedIn qui vous permettront d’interagir directement avec votre réseau.

En plus d’aider vos potentiels prospects et de vous positionner en tant qu’expert de votre domaine, ces contenus vous permettront sans nul doute de créer une liste de prospects en les ajoutant à votre réseau LinkedIn ou en recueillant leur e-mail à l’aide d’une newsletter.

 

Différents formats de publicité payante ont vu le jour au cours des dix dernières années sur les réseaux sociaux. Ces publicités permettent un ciblage précis, une maîtrise du budget, la possibilité d’optimisation de votre annonce en temps réel, ainsi qu’une analyse claire de vos résultats de campagne :

  • La publicité payante sur LinkedIn est là pour vous faire connaître auprès des personnes qui pourraient être intéressées par vos services. Il est important d’être précis quant au profil ciblé ainsi qu’aux mots clés qui définissent votre offre. Il vous suffit de créer un post sponsorisé, choisir le format de votre média : image, vidéo, ou carrousel (plusieurs images). Vous pouvez ensuite paramétrer votre campagne avec votre budget, votre cible, et le support sur lequel vous souhaitez apparaître (mobile, tablette, desktop). Des guides sont disponibles sur le blog de LinkedIn pour vous accompagner dans cette démarche publicitaire.
  • Si vous avez d’ores et déjà une liste de prospects potentiels, vous pouvez envoyer un message sponsorisé à une cible définie à l’avance en mettant en avant vos compétences et proposant vos services. Vous devez tout d’abord définir quel est l’objectif de la campagne, le format et le message que vous souhaitez faire passer. LinkedIn vous permet aussi de mesurer l’impact qu’a eu votre message sur vos prospects ce qui vous permet d’optimiser votre campagne et de mieux comprendre votre cible. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur les Message Ads de Linkedin sur leur site.

 

La fonction recherche du réseau social LinkedIn est aussi un excellent moyen de trouver votre client idéal en chair et en os. Pour ce faire, rien de plus simple, cliquez sur la barre de recherche LinkedIn puis sélectionnez « personnes » puis renseignez les éléments suivants quant à votre recherche :

  • Votre relation recherchée est-elle une relation de 1er niveau : c’est-à-dire que votre relation est déjà dans votre réseau LinkedIn ? Si ce n’est pas le cas, cherchez alors une relation de 2ème niveau, c’est-à-dire qu’un de vos contacts a cette personne dans son propre réseau.
  • L’entreprise dans laquelle travaille cette personne ou dans laquelle elle a travaillé
  • Sa formation ou l’école qu’elle a fréquentée.

D’autres filtres LinkedIn comme l’expérience, la fonction et le poste sont aussi disponibles mais sur la version payante Sales Navigator. Cette version premium vous permet d’identifier précisément qui sont les décideurs dans l’entreprise. Grâce à la recherche avancée, vous pourrez cibler votre recherche en fonction des critères qui vous importent : taille de l’entreprise, le poste, la zone géographique etc… Il vous sera aussi suggéré une sélection de prospects personnalisée qui répondra à votre recherche. Enfin vous pourrez envoyer des messages à vos prospects même si vous ne les avez pas dans votre réseau LinkedIn.

 

Comment trouver des clients sur Google

Parfois, il est encore plus efficace d’être trouvé par le client que de partir à sa recherche. C’est le principe du référencement naturel : être bien positionné dans les résultats de recherche Google, sur la première page. Le référencement naturel est une méthode gratuite mais avec des résultats à long terme, il faut compter entre 6 mois et 1 an pour voir les premiers effets.  Pour que votre site soit bien référencé, il doit contenir des mots clés propres à votre activité qui ont suffisamment de volume de recherche. La bonne pratique est d’écrire des articles de blog contenant un champ lexical adapté à votre offre.

Contrairement au référencement naturel, Google Ads est bien payant mais peut offrir des résultats rapides, si votre paramétrage est bien effectué. Google Ads vous permet de bien positionner votre publicité dans les résultats de recherche ou sur les sites des annonceurs. La campagne comprend plusieurs groupes d’annonces qui peuvent avoir différents objectifs : trafic, captation de prospects, conversion… Vous pouvez utiliser Google Trends pour trouver des mots clés dont le volume de recherche est suffisamment important pour que cela soit pertinent. Ce programme publicitaire fonctionne sur le principe des enchères au coût par clic. Il peut être intéressant de paramétrer la campagne en fonction du support ciblé (mobile, desktop, tablette). Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le guide Google Ads. Vous pouvez utiliser aussi d’autres programmes publicitaires sur les réseaux comme Facebook Ads qui combine Facebook et Instagram.

 

Comment trouver des clients grâce à ses réseaux

Le réseau est plus qu’important quand il s’agit d’entreprenariat. Que ce soit en ligne ou hors ligne, le réseau d’entrepreneurs ou de freelances va vous permettre d’échanger vos contacts, vos astuces et vos impressions avec des personnes qui rencontrent les mêmes problématiques que vous.  Aller à des évènements de votre région est un excellent moyen de rencontrer des prospects ou des partenaires, cela vous permettra de vous faire connaitre.

Il existe d’ailleurs des collectifs de freelance à mi-chemin entre le freelancing et une agence. Ces organisations permettent d’alimenter la créativité de tous et de ne pas travailler seul. Chacun travaille individuellement sur le brief du client, puis améliorent leurs propositions ensemble et en présentent 2 ou 3 au client. Ce sont souvent des alliances de freelances aux compétences différentes (developpeur, graphiste, copywriter, directeur artistique…) ce qui permet de réaliser le projet dans sa globalité.

Les syndicats de freelances sont aussi une bonne manière de rencontrer des personnes, il s’agit de groupes d’indépendants militant pour les droits des travailleurs indépendants vis-à-vis des entreprises et de l’Etat. Vous pourriez même en apprendre plus sur les aides et les droits qui vous concernent.

N’hésitez pas aussi à aller à des réunions d’alumni, d’anciens élèves de l’établissement que vous avez fréquenté durant vos études. Cela vous permettra d’alimenter votre réseau. Les personnes ayant fréquentées la même école que vous sont plus enclin à vouloir travailler avec vous, où de vous recommander même si elles ne vous connaissent pas.

En fonction de votre métier, vous pouvez également intégrer un réseau spécialisé (sur votre technologie par exemple), qui vous permettra de vous tenir informé des nouveautés de votre domaine, d’être invité à des conférences sur votre sujet d’expertise, d’échanger avec différentes personnes qui utilisent les mêmes outils digitaux que vous. Ces réseaux peuvent aussi être virtuels sur des sites spécialisés, ou encore des groupes sur les réseaux sociaux.

Dernière astuce : Les groupes LinkedIn comme Mission Freelance vous aident à rentrer en relation avec d’autres freelances, mais aussi avec des personnes qui sont à la recherche d’un freelance.  N’hésitez pas à indiquer à votre réseau que vous êtes en recherche d’une mission.

 

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour trouver des clients ; il n’y a plus qu’à se lancer. A vous de jouer !

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »