Blog

Devenir freelance après 50 ans : plus qu’une tendance

Par

4.8 | 5 votes

Le monde du travail évoluant rapidement et considérablement depuis quelques années, le freelancing devient de plus en plus commun et attire un grand nombre de travailleurs désirant se lancer dans une nouvelle aventure. Quand nous pensons à « freelance », nous imaginons généralement un jeune travailleur expérimenté ayant soif d’aventure et d’indépendance. Néanmoins, en France, de plus en plus de travailleurs se lancent dans le freelancing non plus en début de carrière, mais une fois qu’ils ont quelques années d’expérience derrière eux. En parallèle, selon une étude américaine réalisée en 2018 par « the Freelancers Union and Upwork », plus de 30% des travailleurs de plus de 55 ans ont déjà réalisé au moins une mission en tant que freelance en 2018. Ce chiffre n’est pas étonnant puisque le freelancing est généralisé depuis de nombreuses années aux Etats-Unis. Il est donc loin d’être inhabituel de trouver des freelances quinquagénaires ; tentons donc d’analyser les spécificités et les points forts de ces travailleurs qui deviennent freelances sur le tard.

Un choix ou une nécessité ?

D’une part, le freelancing semble en effet intéressant puisque ce mode de travail permet de gagner en flexibilité, de choisir ses missions, d’exercer dans son domaine de prédilection et d’exercer dans un environnement où l’on se sent bien. Certains travailleurs souhaitent réduire progressivement leur nombre d’heures de travail, et le freelancing leur offre cette flexibilité. Les uns décident donc de poursuivre leur carrière plus traditionnelle, quand d’autres choisissent le chemin du freelancing. Choisir ses missions et les faire varier, gagner en indépendance, changer d’environnement ou encore devenir son propre patron ? Les raisons sont diverses. Choisir de devenir freelance après 50 ans peut aussi sembler plus simple. En effet, ces indépendants auront davantage de facilité à trouver un travail grâce à leurs anciens clients, leurs amis, leur famille et leur réseau professionnel construit tout au long de leur carrière. Ils pourront aussi mettre à bien le savoir-faire accumulé durant toutes leurs années d’expérience. Dans ce cas, le freelancing apparaît donc comme un choix. Il est en effet fréquent de devenir consultant à son compte après un certain nombre d’années d’expérience professionnelle.

D’autre part, le freelancing peut apparaître comme la seule alternative possible à une éventuelle inactivité pour certains travailleurs de 50 ans ou plus. En effet, la discrimination due à l’âge (appelée communément ageism) étant très présente, devenir indépendant semble être une très bonne opportunité de carrière pour explorer des nouvelles sources de revenu. La flexibilité et le renouvellement des équipes au sein des entreprises se fait souvent au détriment des employés les plus anciens, ce qui les pousse vers des situations de précarité plus rapidement. En effet, retrouver un emploi à 50 ans est plus compliqué en raison de la demande de travail plus vaste provenant des jeunes actifs. Passer du salariat au statut d’indépendant à 50 ans demande une motivation ainsi qu’une volonté importante, mais les témoignages prouvent que le jeu en vaut la chandelle ! Le freelance quinquagénaire ayant des attentes plus définies grâce à son expérience, il sera apte à prendre des décisions de façon plus optimale et sera capable de s’organiser plus rapidement pour pouvoir commencer sa nouvelle activité et trouver des clients potentiels.

 

Un nouveau tournant ?

L’âge de départ à la retraite reculant chaque année, on observe aussi une tendance à se lancer dans le freelancing dans le but de changer de carrière. En effet, certains travailleurs quinquagénaires parfois lassés du poste qu’ils occupent depuis de nombreuses années, décident de devenir indépendants et d’exercer une activité complètement différente selon des motivations personnelles (désir de se renouveler, curiosité, impression d’avoir atteint un niveau d’expertise suffisant) ou financières. Le freelancing apparaît comme une opportunité face à cette envie de renouveau professionnel et leur permet de prendre un tournant dans leur carrière.

 

Quelques conseils avant de se lancer

Les questions à se poser avant de devenir freelance sont identiques, peu importe l’âge que l’on a. Néanmoins, si vous souhaitez vous lancer en freelance, il est possible et avantageux de mettre en avant votre savoir-faire accumulé pendant toute une carrière professionnelle afin de se lancer dans cette forme de travail en toute tranquillité. Tout d’abord, votre CV sera complet, ce qui vous permettra de souligner les projets réalisés en rapport avec les missions que vous cherchez afin d’attirer l’attention de clients potentiels. Ces éléments sont importants pour les recruteurs.

Ensuite, votre activité sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn vous permettra d’alimenter votre réputation numérique. N’hésitez pas à mettre à profit votre réseau professionnel et à contacter d’anciens collègues ou managers qui pourraient potentiellement vous présenter des projets intéressants. Votre âge est une richesse qu’il faut souligner lors de vos candidatures, afin de mettre en avant votre expertise et les missions que l’on vous a confiées auparavant.

Enfin, continuer à vous former dans votre domaine est primordial. En effet, votre expertise ne pourra qu’être renforcée si vous gagnez de nouvelles compétences en lien avec l’évolution du marché et du secteur dans lequel vous évoluez. Vous avez tout intérêt à rester dans la course, notamment en raison de votre avantage comparatif ! En effet, il apparaît certes plus compliqué de devenir freelance après 50 ans, néanmoins vous serez en possession d’un bagage considérable comparé à la majeure partie des freelance opérant déjà sur le marché !

 

En résumé, devenir freelance après 50 ans peut apparaître comme un pari risqué, mais il s’avère que ce n’est qu’une idée reçue. En effet, cette tendance prend de l’ampleur sur le marché du travail et vous permettra de faire valoir votre expertise aux yeux de nombreux clients qui n’hésitent plus à faire appel aux services d’indépendants. D’ailleurs, de nombreuses plateformes numériques pourront vous accompagner tout au long de votre aventure dans le monde du freelancing. Vous pourrez également approfondir le sujet en lisant nos conseils pour devenir freelance en France.

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »