Blog

Les conseils de notre communauté pour devenir freelance

Par

5 | 2 votes

Le monde du travail étant en pleine révolution, devenir freelance est un sujet au centre de beaucoup d’interrogations. Quelles raisons poussent à se lancer dans le freelancing ? Quelles difficultés les freelances peuvent-ils généralement rencontrer ? Quels conseils avant de commencer son activité ? Nous récoltons aujourd’hui le témoignage de plusieurs travailleurs indépendants pour vous éclairer sur le sujet !

« Je souhaite gagner en indépendance ! »

Autonomie, financement, décrocher des missions régulières… Les raisons pour devenir freelance sont multiples. Néanmoins, selon les freelances interrogés, il semble que la motivation majoritaire à devenir indépendant soit l’autonomie. En effet, devenir indépendant permet de maîtriser ses ressources, de travailler où l’on se sent le mieux, d’organiser son emploi du temps de façon optimale mais aussi d’être son propre patron. Tous ces aspects augmentent la flexibilité ainsi que l’indépendance du travailleur, si l’on compare avec des contrats de travail plus traditionnels. Être freelance c’est compter avant tout sur soi-même, et se fixer ses propres objectifs.

 

Des difficultés propres au freelancing ?

A l’instar de tout autre statut, le freelance peut se heurter à certaines difficultés temporaires et habituelles dont les freelances de notre communauté nous ont fait part.

Comme nous l’illustre la rédactrice web Delphine B., « Les difficultés rencontrées en tant que freelance sont les mêmes que pour toute création d’entreprise : choix du statut juridique, création et mise en place de l’activité, chiffre d’affaires à construire. J’ai suivi des formations avec des institutions régionales. Je me suis auto-formée grâce à des MOOC et des tutoriels sur internet. De ce fait, j’ai affronté mes craintes et me suis lancée dans les éléments avec lesquels je me sentais moins à l’aise ou compétente. »
On peut donc constater que les difficultés rencontrées sont similaires à celles rencontrées par un auto entrepreneur, peu importe le secteur d’activité. Pas de panique à avoir !

Par ailleurs, comme dans tout début d’activité, le manque de repères peut parfois se faire ressentir, c’est pour cette raison que le temps de préparation avant de se lancer dans le grand bain du freelancing est non négligeable. Mieux vous serez préparé, plus les premières missions arriveront rapidement dans votre boite mail. C’est ce dont nous fait part le développeur fullstack Java Hoang Thanh N. en quelques mots : « Je me suis lancé il y a 2 ans et demi. Nous manquons de conseils pour bien démarrer son activité. Il est important de prendre du temps pour chercher les informations adéquates, et de se préparer à tous les niveaux. Personnellement, cela m’a pris 1 mois ». Rayed B., développeur, déclare qu’ « exposer son profil à fond sur le net » l’a aidé considérablement à décrocher sa première mission. Vous pourrez notamment trouver des conseils pour devenir freelance ici.

Enfin, il est intéressant de noter que certains freelances ne rencontrent pas de difficultés particulières au lancement de leur activité. Un freelance exerçant depuis 5 ans en tant qu’expert solution Adobe Campaign nous a d’ailleurs expliqué que « Le secteur est très porteur et en pénurie d’expertise. Les seules difficultés que j’ai rencontrées étaient l’adaptation et la nécessité de se former régulièrement ». Le pessimisme est donc à prohiber !

 

Les conseils pour devenir freelance à retenir

Tout conseil étant bon à prendre, nous avons récolté pour vous quelques tips pouvant vous être utiles avant de vous lancer dans l’aventure du freelancing ! D’une part, Rayed B. vous conseille de « Bien réfléchir au choix de votre statut en fonction de votre stratégie de rémunération ». En effet, analyser vos futures ressources vous permettra de choisir le statut le plus adéquat à votre activité, et ce à long terme. La multitude de statuts vous offre la possibilité de souscrire à celui qui sera le plus attractif et bénéfique pour vous en termes de coûts et rentabilité.

D’autre part, sur le plan personnel, Delphine B. explique la nécessité de « Travailler son développement personnel pour avoir l’énergie et la confiance nécessaire. Il n’est pas conseillé de rester seul, mais plutôt de s’entourer de nombreuses institutions et associations qui peuvent vous guider. » ; l’image du freelance opérant en loup solitaire semble donc quelque peu éloignée de la réalité. Le freelancing est avant tout une aventure dans laquelle il est primordial de se sentir bien et épanoui, de comprendre la raison pour laquelle vous avez choisi de le devenir. Hoang Thanh N. affirme d’ailleurs que « C’est un autre mode de vie que l’on ne regrette pas. Cela permet d’éviter des problèmes que l’on pouvait connaître avec le salariat. »

Enfin, d’un point de vue pratique, Anthony C., développeur en freelance depuis 3 ans, déclare que « Un freelance ce n’est pas Shiva, il n’a pas 50 bras. Il est important de se limiter à une charge de travail acceptable et cohérente. Il ne suffit pas d’enchaîner 10 clients en simultané pour être opérationnel. » En effet, vous pourrez être tenté d’accepter plusieurs projets à la fois. Néanmoins, il est important de mesurer votre productivité et de connaître vos points forts afin que votre activité soit épanouissante, et que vous puissiez en vivre. Des groupes de freelances sur des réseaux sociaux tels que LinkedIn vous permettront d’échanger avec des indépendants ayant un profil similaire au vôtre, n’hésitez pas à leur faire part de vos inquiétudes et interrogations, ils se feront un plaisir de vous répondre !

 

En conclusion, comme dans tout début d’activité, entrer dans le monde du freelancing peut vous sembler flou. En réalité, vous n’êtes pas seul(e), puisque des milliers de travailleurs indépendants seront présents pour vous offrir leurs précieux conseils pour devenir freelance et vous accueillir dans cette sphère du travail de demain !

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »