Blog

L’entrepreneuriat technologique : quels horizons pour la Tech en 2020 ?

Par

5 | 3 votes

Alors que le web summit de Lisbonne s’est clos début novembre sur des interventions de prestige (avec des représentants stars de Huawei, Wikipedia, Microsoft, ou encore Canva), se dessinent maintenant assez clairement les tendances de la Tech pour l’année 2020. Qu’est-ce qui anime l’entrepreneuriat technologique ? Quelles tendances se dessinent ? Comment se lancer en 2020 ? Voici un résumé des grands horizons pour la Tech en 2020.

Entre RSE et éco-responsabilité, la Tech s’engage

2019 a été l’année de l’entrée des préoccupations environnementales et sociétales dans la Tech, et des signes forts semblent confirmer ce mouvement pour l’année à venir. Avec l’essor des réseaux sociaux et l’accès facilité aux formations, la création et la médiatisation de projets à ambition responsable voire durable s’est trouvée facilitée. Des initiatives comme HappyTech ont vu le jour pour asseoir la crédibilité de démarches responsables au sein de toutes ces initiatives.

L’arrivée des millennials sur le marché de l’emploi, avec des exigences beaucoup plus fortes sur l’impact social et environnemental des entreprises permet à ces dernières de se repenser, et de revoir leurs pratiques, à plusieurs niveaux. En effet, l’implication de l’entrepreneuriat technologique dans la RSE prend plusieurs formes :

  • Réviser les bonnes pratiques quotidiennes : tri, économies d’énergie, politique de formation et limitation de la surconsommation
  • Engager une partie de ses revenus dans le soutien ou le développement d’initiatives responsables. C’est notamment l’enjeu de fondations d’entreprises, qui permettent aux employés de s’engager auprès d’associations ou de projets de développement, en mettant leurs compétences opérationnelles à profit. Une pratique de plus en plus courante est la valorisation des intercontrats des ESN au service de projets durables.
  • Intégrer au cœur de son business model les enjeux sociétaux et écologiques actuels. C’est notamment le cas d’Ecosia, de Lilo, pour les navigateurs web, mais aussi l’initiative néerlandaise fairphone ou le français Back Market.

 

Le secteur technologique n’est pas en reste, puisqu’il est porteur des innovations qui favorisent le développement de ces initiatives. Les initiatives responsables se trouvent facilitées par la simplicité d’accès à la ressource, et l’innovation technologique, s’accélérant, provoque de nombreuses opportunités pour l’entrepreneur de 2020.

 

 

Intelligence artificielle, écologie et 5G, les grandes attentes de 2020 pour l’entrepreneuriat technologique

On observe 5 grandes tendances Tech qui vont marquer l’année 2020, par les changements de rupture qu’elles vont provoquer dans les organisations.

  • Pay-by-mobile : si l’innovation technologique a maintenant plusieurs années (officiellement lancé en 2014, ApplePay est arrivé en France en 2016, en Allemagne en 2018), la tendance se confirme, profilant un avenir de plus en plus cashless, grâce à de nombreuses plateformes utilisant le paiement mobile, telles que Revolut, N26 ou Lydia

 

  • La 5G : Cette technologie a été l’élément phare du WebSummit de cette année. “ [Les entreprises et les consommateurs] n’ont pas encore vraiment découvert à quel point cette technologie est révolutionnaire, » annonce le CEO de Verizon. Au-delà d’une puissance plus importante, permettant d’accéder à des contenus plus volumineux, la 5G ouvrira de nombreuses portes au contrôle à distance (drones, voitures autonomes), prochaine étape vers la tant rêvée Smart City.

 

  • Les Analytics prescriptifs : rêve de tous les data analysts, la donnée prescriptive concentre l’analyse descriptive et l’analyse prédictive, pour simplifier et automatiser la prise de décisions. L’analyse prescriptive permet, suite à l’analyse de données et de leurs conséquences, de fournir à l’opérateur une série de recommandations pour sa prise de décision. Cela représente une étape majeure pour l’application de la robotique, de l’intelligence artificielle et de l’automatisation appliquées, notamment dans les secteurs industriels.

 

  • L’AIaaS (Artificial Intelligence as a Service) : La proposition de valeur de l’IA au service d’utilisateurs finaux entre au rang des grandes initiatives que l’on devrait voir apparaître en 2020. Si l’on voit déjà de nombreuses plateformes basées sur le machine learning (La plateforme la plusplus grand public serait sans doute DeepL, traducteur intelligent), Azure, AWS et Google Cloud Platform n’ont fait qu’ouvrir la voie à de nombreuses initiatives à venir, dans l’IoT comme dans les services aux entreprises.

 

  • La mort anticipée des Apps : inévitable, la chute anticipée du téléchargement d’applications mobiles est directement liée aux possibilités offertes par les dernières technologies de développement web. Avec la popularité de langages comme Ruby on Rails, ou les frameworks stars de JavaScript (VU.js et react.je), la mise en ligne de contenus complexes, dynamiques et légers, donc rapides à charger, vient alors changer la donne.

 

 

Entreprendre dans la Tech en 2020, quels enjeux ?

Mener à bien un projet entrepreneurial en 2020, c’est aussi entrer dans une dynamique d’assimilation et d’adaptation des technologies au service de sa structure. En effet, l’automatisation et les sujets liés à l’analyse prescriptive font entrer l’entrepreneuriat Tech dans une course inévitable à l’innovation, dans laquelle les créateurs doivent savoir se réinventer, ou inventer de nouvelles manières de travailler.

Dès lors, se posent pour l’entrepreneur technologique de 2020 plusieurs questions qu’il s’agira pour lui d’appréhender et de prendre en compte.

Nous l’avons vu, les enjeux de RSE et d’éco-responsabilité sont au cœur des préoccupations entrepreneuriales actuelles. En témoigne l’intervention tant attendue de Kate Brandt, Sustainability Officer de Google, au Web Summit, ainsi que la représentation croissante d’entreprises de la « Tech for good » à celui-ci. L’entrepreneur de 2020 ne peut passer à côté de ces préoccupations, au risque de passer à côté de leur public.

Par ailleurs, dans un contexte  de révolution de l’emploi (le World Economic Forum prévoit la création de 133 millions de nouveaux emplois, contrebalancés par la suppression de 75 millions d’emplois remplacés par la technologie, d’ici à 2023), il est nécessaire de trouver un équilibre dans lequel l’intégration des technologies et des emplois traditionnels créent des structures d’entreprises et d’équipes plus ouvertes. L’arrivée des millennials, l’essor de la gig et de la slash economy, poussent aussi à repenser les modèles de travail traditionnel.

La prise de décision est donc facilitée par l’IA et l’analyse prescriptive, et les échanges, boostés par l’arrivée de la 5G. L’essors des frameworks dits « modernes » de développement web permet la mise en place rapide et à moindre coût d’un MVP. Dès lors, se lancer dans une entreprise technologique est sur le papier une aventure alléchante, si tant est que soit mis en place cet équilibre.

 

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »