Blog

L’entrepreneuriat vert : innover pour le bien-être de la planète ?

Par

5 | 5 votes

Au cœur de l’actualité, l’écologie fait couler beaucoup d’encre. Chaque année sont soulevés de nouveaux enjeux environnementaux, et se pose la question de leur intégration dans les différentes sphères de la société : économiques, sociales, culturelles ou politiques. De nombreuses initiatives se lancent pour changer la donne et allier projet économique et enjeux écologiques. Tour d’horizon de démarches liées à l’entrepreneuriat vert.

Plus qu’un geste pour la planète, une nouvelle façon d’entreprendre

D’apparence simplissime, presque galvaudée, l’entrepreneuriat vert est une tendance qui mérite d’être précisée, voire redéfinie. Comme nous l’avons vu dans notre article sur l’entrepreneuriat social, on retrouve dans l’entrepreneur vert, ou entrepreneur eco-responsable, la mission de faire le pont entre le savoir théorique et l’outil productif. De fait, l’objectif qu’il poursuit est tourné vers la mise en place d’une économie respectueuse de l’environnement et des écosystèmes.

Si l’on adopte un point de vue plus large, l’entrepreneuriat vert s’inscrit dans la sphère économique et vise à établir une prise de conscience généralisée des enjeux environnementaux et du rôle du développement durable. Il cherche à sensibiliser les décideurs aux sujets écologiques et à favoriser la prise d’initiative par la réalisation de projets ayant un impact positif sur l’environnement à une échelle locale ou globale.

Selon la définition de l’UNEP, de l’entrepreneuriat vert découle une amélioration du bien être humain et de l’équité sociale, en sus de la réduction des risques environnementaux. Une société de nettoyage de plages en Nouvelle Zélande rentrerait donc dans sphère de l’entrepreneuriat vert.

De ce fait, l’entrepreneuriat vert attire de nombreux travailleurs ! Aujourd’hui, la gestion des déchets et des eaux usées génère la moitié des emplois dans ce secteur. Les « éco-activités » emploient environ 500 000 personnes autour du globe : installation de pompes à chaleurs, de panneaux solaires, valorisation des déchets, rénovation écologique, etc.

 

Un modèle qui promeut une croissance durable et créative

SI l’objectif premier de l’entrepreneuriat vert est d’avoir un impact positif sur l’environnement, il est aussi important de souligner que la créativité est au cœur même de ce modèle économique. En effet, la « créativité verte » a pour but limiter les rejets polluants des pays les plus riches, tout en améliorant le niveau de vie des pays en développement. L’approche de Michael Braungart et Bill McDonough, qui préconisent une empreinte écologique positive, a révolutionné la façon dont nous devrions penser la création de nouveaux biens et services. Selon eux chaque nouvel objet conçu doit être biodégradable, afin qu’il puisse nourrir au moins un écosystème sur Terre et qu’il puisse être réutilisé indéfiniment dans notre biosphère comme matériel pour créer de nouveaux produits. La croissance de demain doit être durable, créative mais surtout cyclique.

 

Le potentiel effet de levier des entrepreneurs verts à succès

Elon Musk (directeur général de Tesla) est sans doute le meilleur exemple d’entrepreneur vert créatif et visionnaire. Il a réussi à combiner une vision à long terme et un objectif audacieux de réduction des émissions de carbone grâce à un business inventif et accompli. La stratégie de Tesla était la suivante : construire et populariser des voitures électriques en commençant par une roadster à prix coûteux (modèle de voiture), suivi par une sedan luxueuse puis terminer par une voiture familiale abordable. Tesla est aussi parvenu à rompre avec le modèle de concessionnaire traditionnel en vendant ses véhicules directement aux consommateurs. De ce fait, le groupe automobile a installé des bornes de recharge à prix abordable destinées aux clients Tesla aux quatre coins du territoire américain. Cela leur a permis de bouleverser considérablement le business model conventionnel de station essence aux Etats-Unis. Le dernier ajout à date à tout ce modèle innovant est la possibilité pour les conducteurs de recharger leur véhicule électrique grâce à l’énergie solaire ou éolienne. On peut donc constater à l’aide de cet exemple que l’objectif de Tesla est double : avoir une vision économique à long terme, et assumer sa position de leader sur un secteur durable et bénéfique pour l’écologie mondiale.

 

Plusieurs niveaux d’implications pour l’entrepreneur vert

L’entrepreneuriat vert est possible à tous les niveaux. Si ce modèle alternatif d’entrepreneuriat a besoin d’histoires à succès comme celle de Tesla pour gagner en visibilité, il s’appuie également sur des initiatives plus ancrées dans le quotidien. Prenons l’exemple d’Ecosia ! Ecosia est un moteur de recherche solidaire allemand dont l’engagement est de planter des arbres dans des zones géographiques spécifiques afin de lier le digital et la lutte contre la déforestation intensive. Il neutralise aussi la totalité des émissions de carbone de ses serveurs. Il faut en moyenne 45 recherches pour planter un arbre, c’est d’ailleurs grâce à ce système innovant que plus de 75 millions d’arbres ont été planté depuis le lancement du projet en 2009 dans des pays tels que le Kenya, la Colombie, Haïti, le Burkina Faso ou le Pérou. D’autres moteurs de recherche innovants permettent de valoriser les innombrables requêtes que nous faisons en ligne, à l’image de Lilo, qui reverse sous forme de dons 50% des recettes publicitaires afin de financer des projets sociaux et environnementaux.

Ces initiatives d’entrepreneuriat se multiplient, et tentent souvent de résoudre des problèmes domestiques, comme le gaspillage alimentaire. Un nouveau marché s’est créé autour des applications destinées à récupérer à moindre coût les invendus des commerces de proximité, et il est en pleine expansion. Des applications telles que Too Good to Go, Karma ou encore Food Hero permettent de consommer des produits qui allaient être jetés, en France et ailleurs.

 

Un nouveau modèle nécessaire

L’entrepreneuriat vert répond donc à des problématiques environnementales et sociales incontournables. Si son impact est immédiat lorsqu’il s’agit de solutions concrètes destinées à limiter le gaspillage ou agir contre la déforestation,  sa vision est bel et bien tournée vers le futur. Les entrepreneurs verts, convaincus de la nécessité de changer de modèle, sont également des précurseurs qui anticipent un changement de modèle et une économie plus durable.

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »