Blog

LittleBIG Coaching#1: le CV Freelance

Par

Vous avez du temps libre en cette période de confinement, ou bien vous recherchez actuellement votre prochaine mission ? Et si vous mettiez ce temps à profit pour améliorer votre présentation et votre marque personnelle ?

Qui dit situation inédite, dit mesures inédites ! Ne vous laissez pas abattre et mettez ce temps à profit pour travailler sur des projets à valeur ajoutée. LittleBIG Connection vous propose une série d’articles pour améliorer vos opportunités de décrocher une mission. Il est important de se souvenir qu’il reste encore des missions à décrocher même en cette période de ralentissement et aujourd’hui plus que jamais il est primordial de se différencier. Alors listez vos compétences et vos outils de prospection. Fixez-vous des objectifs de fin de confinement et découpez-les en petites étapes pour vous y tenir. Préparez « l’après » dès aujourd’hui avec LittleBIG Connection.

Cet article est le premier de notre série LittleBIG Coaching, dont vous pouvez retrouver les conseils suivants :

Dans ce premier article de notre série de conseils pour améliorer votre marque personnelle, nous avons choisi de nous concentrer sur un outil simple mais qui fait toute la différence : votre CV. Il s’agit bien souvent de votre premier point de contact avec un client, et il est donc primordial de faire bonne impression et de marquer les esprits. Voyons comment en quelques points.

 

Les différences entre CV freelance et CV salarié :

Tout comme vous adapteriez un e-mail en fonction du destinataire, il est important d’adapter votre CV en fonction de la personne qui va le recevoir. Lorsqu’il s’agit d’un CV « classique », le destinataire est souvent le RH ou le recruteur, tandis que lorsque vous êtes freelance ou indépendant, en tant que prestataire votre premier interlocuteur est souvent une personne de la fonction achat ou un chef de projet. De ce fait, il est important de définir une liste de mots-clés à intégrer à votre cv freelance et qui leur parlent : tels que des noms de logiciel, des formations adaptées à votre secteur etc…

On entend souvent dire que les trous dans les CV ne sont pas recommandés mais la situation est différente pour les freelances. En effet, surtout si vous êtes dans le freelancing depuis plusieurs années (voire dizaines d’années), il est primordial de faire un choix parmi vos expériences et de les classer en fonction de leur niveau de pertinence et de satisfaction. Soyez vigilant quant aux « témoins » que vous citez dans votre cv, il se peut que la personne « achat » veuille se renseigner un peu plus sur vous et contacte vos témoins. Assurez vous que les clients mentionnés vous recommanderaient, et que les chefs de projet cités seraient prêts à glisser un bon mot en votre faveur.

 

Les informations essentielles à mettre dans son CV :

N’oubliez pas de notifier des informations qui seront essentielles quant à votre potentiel contrat de prestation intellectuelle. La spécialisation est une donnée importante car les titres donnés à une même fonction peuvent désigner des compétences différentes d’une personne à l’autre, selon vos expériences. Il est important d’indiquer des recommandations pour vous donner plus de crédibilité et pour rassurer les futurs clients.

Il est intéressant d’indiquer le plus d’éléments possibles pour chacune de vos missions, si vous avez travaillé en équipe, si vous aviez un rôle de management, les logiciels et ressources utilisés, la durée de votre mission… leur présence est importante pour permettre au futur client de se projeter avec vous. Les éléments communiqués sur vos missions passées doivent bien entendu respecter les règles de confidentialité convenues avec vos clients.

N’hésitez pas à donner des indications supplémentaires quant à votre manière de travailler. Il est important que le client sache si vous êtes disponible tout de suite ou non, si vous travaillez à temps plein ou si vous avez une activité salariale à côté, de savoir si vous êtes mobile ou non, si vous préférez le télétravail ou la collaboration sur site. Aussi, il est préférable d’indiquer au moment de répondre à un appel d’offres votre type de rémunération voulu (TJM ou rémunération au forfait) pour éviter les surprises.

 

Soigner son CV freelance et ajouter des supports de prospection

Le CV représente bien plus pour un freelance que pour un salarié. Bien plus qu’un recueil d’expériences, il représente votre plaquette publicitaire, surement le premier contact entre le client et vous. Il ne doit pas être trop long, même si le débat entre le CV d’une page et le CV complet continue d’alimenter les conversations. Nous vous proposons de réaliser un CV suffisamment détaillé pour piquer la curiosité de votre destinataire, puis de le renvoyer vers d’autres supports.

Les autres supports seront plus détaillés mais tout aussi travaillés comme votre profil LinkedIn, votre portfolio, votre site internet. Pour les développeurs, vous pouvez aussi joindre votre profil github, votre compte codingame ou codewars si vous en avez un, votre profil stackoverflow si vous êtes contributeur… Encore une fois adaptez-vous à votre interlocuteur, en ajoutant des informations qui l’aideront à faire son choix, en fonction de son niveau de compréhension de votre spécialisation.

Lire aussi : Social Selling : 4 étapes pour développer vos ventes

La lettre de motivation qui est un must-have dans la candidature d’un salarié, n’est qu’une option pour vous. Vous ne demanderiez pas une lettre de motivation lorsque vous payez un service ou une prestation, si ? L’idée n’est pas, pour autant, d’envoyer votre CV sans aucun préambule. Nous vous conseillons d’expliquer en une dizaine de lignes pourquoi ce projet vous intéresse et ce qui vous motive. Il est néanmoins important que vous travailliez votre « argumentaire de vente », faites ressortir le commercial qui est en vous.

Enfin, il est important de rappeler quelques règles de base pour n’importe quel CV : attention aux fautes d’orthographe (faites-vous relire par plusieurs personnes si besoin : il est difficile de prendre du recul quand on a trop lu son document), privilégiez le format PDF dans lequel il est possible d’insérer des liens cliquables vers votre LinkedIn par exemple. Soyez créatif si c’est votre nature : votre CV doit vous ressembler, ne limitez pas votre créativité.

Pour rappel, voici les principales informations à mettre en avant sur votre CV, regroupées en 6 parties :

  • Une brève introduction avec vos coordonnées, vos disponibilités, vos préférences
  • Vos missions
  • Vos compétences clés
  • Vos diplômes et formations obtenus
  • Vos recommandations/références clients (si possible)
  • Vos passions/hobbies (en option)

 

Vous avez désormais toutes les clés en main pour créer le CV parfait. A vous de jouer !

Nous vous donnons rendez-vous très vite pour la suite de notre série de conseils ; en attendant, n’hésitez pas à consulter les missions qui vous attendent sur notre plateforme.

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »