Blog

LittleBIG Coaching#2 : remporter une mission

Par

Vous avez du temps libre en cette période de confinement, ou bien vous recherchez actuellement votre prochaine mission ? Et si vous mettiez ce temps à profit pour améliorer votre présentation et votre marque personnelle ?

Qui dit situation inédite, dit mesures inédites ! Ne vous laissez pas abattre et mettez ce temps à profit pour travailler sur des projets à valeur ajoutée. LittleBIG Connection vous propose une série d’articles pour améliorer vos opportunités de décrocher une mission. Il est important de se souvenir qu’il reste encore des missions à décrocher même en cette période de ralentissement et aujourd’hui plus que jamais il est primordial de se différencier. Alors listez vos compétences et vos outils de prospection. Fixez-vous des objectifs de fin de confinement et découpez-les en petites étapes pour vous y tenir. Préparez « l’après » dès aujourd’hui avec LittleBIG Connection.

Cet article est le deuxième de notre série LittleBIG Coaching, dont vous pouvez retrouver les autres conseils :

 

Après avoir revu votre CV, il est temps d’attaquer la deuxième étape : votre argumentaire face au client. Souvenez-vous de ce jour où vous vouliez vous entraîner en rendez-vous client mais que vous étiez déjà occupé par trois missions en même temps. Aujourd’hui, c’est le moment de faire le point sur votre façon de vous présenter en rendez-vous client, pour en gommer les imperfections et gagner votre prochaine mission.

 

1. Se préparer avant le rendez-vous client

Bravo ! Vous avez décroché une première rencontre avec un client. Ça veut dire que vous avez bien lu notre article LittleBIG Coaching #1 : le CV Freelance. Vous avez toujours rêvé de devenir journaliste ou détective privé ? C’est le moment de mettre à profit vos talents d’investigation pour en découvrir un peu plus sur votre client potentiel. Qui est-il ? Que fait-il ? Depuis quand ? Evidemment si vous avez un rendez-vous c’est que vous êtes déjà un peu renseigné mais il s’agit ici d’aller chercher le détail qui va faire la différence. Plus vous aurez d’informations, plus vous serez en mesure d’anticiper les attentes de votre interlocuteur. Renseignez-vous également sur la mission proposée ; avez-vous déjà réalisé un projet similaire ? Si possible, faites de la veille sur des projets menés par le client ou des entreprises semblables. Vous pourrez alors montrer que vous avez du recul et que vous disposez déjà de plusieurs grilles de lecture pour commencer cette mission. Ces informations vous permettront de monter un argumentaire sur mesure à la fois pour la mission mais aussi pour le client.

 

2. Convaincre avec votre expertise… mais aussi votre histoire

Maintenant que vous êtes au point sur votre client, il va falloir jongler habilement entre ces informations et votre histoire pour démontrer que vous êtes le prestataire qu’il lui faut. En effet à la fin de cette rencontre le client doit sentir que cette collaboration est la suite logique pour lui mais aussi pour vous. Avant le rendez-vous, faites le point sur votre parcours et vos compétences ; quels éléments faut-il mettre en avant lors de votre présentation ? En effet le cerveau est un organe fainéant ; ne partagez que les informations qui sont pertinentes par rapport à la mission proposée pour ne pas perdre l’attention de votre interlocuteur.

Gardez vos expériences qui ne sont pas directement liées à la mission pour votre storytelling personnel. En effet, nous aimons tous une bonne histoire. Si l’on vous demande votre parcours professionnel, ne vous contentez pas d’énumérer vos différents clients ou recruteurs. Justifiez brièvement chaque étape de votre parcours en expliquant pourquoi ce travail avait du sens pour vous à ce moment précis ; l’idée est de proposer une cohérence narrative dans l’évolution de votre parcours. Mettez en avant vos expériences associatives et de bénévolat si vous en avez. Cela montrera à votre interlocuteur que vous n’êtes pas seulement à la recherche de votre prochaine source de revenu mais bien d’un projet dans lequel vous vous projetez déjà et dans lequel vous allez vous épanouir.  C’est d’ailleurs aussi l’occasion de poser vos questions sur les projets de l’entreprise pour confirmer votre intérêt.

Après le rendez-vous, envoyez au client un message pour le remercier de vous avoir reçu mais aussi pour lui montrer que vous avez bien cerné les enjeux autour de la mission et de l’entreprise en général.

 

Lire aussi : Social selling : 4 étapes pour développer vos ventes 

 

3. Restez-vous-même

En tant que freelance qui propose ses services pour une mission, vous vous engagez potentiellement pour une longue durée. Il est donc important que vous restiez vous-même pour incarner votre expertise mais surtout pour que le client puisse se rendre compte de votre personnalité et se projeter avec vous. En effet, faire appel à un prestataire externe, c’est faire appel à un regard neuf capable d’avoir du recul sur ce qui a déjà été mis en place. Il faut d’autant plus imposer votre style si celui-ci est porté par des soft skills ; écoute, sociabilité, leadership… Ceux-ci sont très recherchés, il faut donc les mettre en avant à travers votre langage verbal et non verbal. Ceux-ci seront remarqués par votre interlocuteur et influeront sur l’image qu’il se fait de vous. Vous pouvez aussi les mettre en avant à travers des anecdotes professionnelles ; par exemple comment vous avez été amené à gérer une situation de crise, comment vous avez surmonté un désaccord ou encore quelles initiatives vous avez déjà prises pour assurer une cohérence d’équipe. 

 « Être soi-même » ça peut paraître simple, mais il faut le faire à deux conditions : être ponctuel et sourire pendant l’entrevue. Ça peut paraitre bête mais la pression d’un rendez-vous professionnel peut faire oublier de sourire. Le client doit se projeter dans la mission au quotidien avec vous et cet entretien en sera le reflet.

Et pour le dress-code ? Tout dépend de la culture de l’entreprise. Ne pas venir assez habillé peut être mal vu, l’inverse est aussi tout à fait possible. Un important travail de recherche en amont peut vous donner des indices sur les pratiques de votre client.

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »