Place de marché

Quelle place de marché pour quelles offres d’emploi ?

Par

Quelle place de marché pour quelles offres d’emploi ?

 

 

shopping cart

La place de marché pour prestataires de service  peut revêtir des formes diverses. On constate ainsi l’émergence de plus en plus de places de marché dédiées aux offres d’emploi.

Quelles plateformes favoriser ? Quels risques à maîtriser ? Ci-dessous un état des lieux du marché qui répondra à toutes vos questions.

 

 

Des lieux de rencontre entre recruteurs et chercheurs d’emplois

Les premiers sites d’emploi voient le jour aux Etats-Unis à la fin des années 1990 : Monster, actuel leader du marché est ainsi né en 1999. Cadreemploi est le premier site d’emploi à s’implanter en France.

Ces places de marché sont généralement divisées en deux parties :

  • Les offres d’emploi : classées selon la zone géographique, la fonction, le domaine de compétences, l’expérience requise…
  • Les ‘CVThèque’ qui regroupent les CV des candidats qui souhaitent se rendre visible aux recruteurs.

Chaque utilisateur de la plateforme bénéficie donc d’outils spécifiques à son activité.

Au fil du temps, les places de marché pour offres d’emploi ont su dépasser ces fonctions de base pour devenir des outils toujours plus performants aux services des recruteurs et chercheurs d’emplois.

Découvrez une place de marché qui vous permet aussi de rationaliser votre panel fournisseurs !

 

De nouveaux outils marketing pour les utilisateurs

Les recruteurs peuvent désormais faire des job boards de véritables vecteurs de leurs campagnes de communication.  Ainsi, Monster propose par exemple un système de marketing interne au site avec bannières, skyscrapers, création de dossiers pour gérer les CV, prise de contact directe avec les candidats sur le site, alertes e-mails sur les profils recherchés et bien d’autres.

L’offre pour les chercheurs d’emploi n’est pas en reste : de plus en plus de places de marché  proposent aux inscrits de créer un espace personnalisable, consultable par les recruteurs sans même ouvrir fichier.

Ces offres sont communes à la majorité des sites d’emplois. Elles ne sont toutefois que des moyens de véhiculer un message qui souvent diffère selon la cible.

 

Des sites d’emplois avec des objectifs variés

On distingue plusieurs grandes catégories de job boards :

  • Les job boards ‘généralistes’ ont une cible extrêmement large et s’engagent à répondre aux besoins en recrutement les plus variés .
  • Les job boards ‘spécialisés’ s’adressent à une cible plus restreinte en ciblant :
  • Une fonction (codeur, ingénieur…)
  • Un statut (cadre)
  • Un niveau d’expérience
  • Une zone géographique (internationale ou locale)
  • Il faut également souligner l’existence de plateformes gratuites pour les recruteurs, même s’il s’agit plus de sites collaboratifs que de places de marché à proprement parler.

En France les plateformes d’emplois sont gratuites pour les demandeurs d’emploi.

Un autre type de ‘job board’ apparu récemment met en péril l’existence même des plateformes classiques citées ci-dessus.

 

La fin de la place de marché pour offres d’emploi ?

Les réseaux sociaux professionnels tels LinkedIn se substituent peu à peu aux plateformes d’emplois. Il est ainsi possible de postuler en un clic ou de publier des offres d’emploi directement sur le réseau social.

Toutefois LinkedIn et Viadeo sont désormais des concurrents directs des plateformes d’emplois : leurs stratégies sont somme toute assez similaires. Dans les deux cas, il faut créer un profil, s’inscrire, remplir ses informations professionnelles. L’option premium de LinkedIn et Viadeo  est également très proche de celles des plateformes d’emplois : elle permet d’augmenter la visibilité du profil et des personnes qui le consultent.

Si LinkedIn est avantagé par la qualité de son réseau (380 millions d’inscrits contre 150 millions de CV pour Monster) et de son offre (profils recruteurs, relais d’articles professionnels…), la vraie nouveauté est dans l’utilisation de Facebook par les recruteurs. De nouveaux outils, comme work4labs apparaissent et permettent de sourcer des candidats directement sur le réseau social. Il est donc désormais possible de toucher des candidats avant même que leurs profils ne soient rendus publics !

 

Alors, faut-il s’inscrire ou non ?

La réponse est oui ! Ainsi, même si de nouveaux outils font leur apparition, choisir la bonne plateforme peut accélérer significativement votre recherche d’emploi. Facebook est simplement un outil complémentaire qui vous permettra d’être contacté par des recruteurs de manière ‘passive’.

 
Télécharger un exemple d'avatar client