Blog

Travail à distance : les freelances témoignent

Par

4.9 | 15 votes

Nous en avons parlé récemment, le travail à distance prend son essor ces dernières années et commence à s’imposer dans de nombreux domaines. Avec cette tendance est donc logiquement apparu le thème du management à distance, et ce sous plusieurs formes. Au sein des entreprises, il faut parfois repenser le travail d’équipes séparées géographiquement, ainsi que la gestion de prestataires ne travaillant pas sur site. Pour les freelances travaillant en remote, la gestion de projet et la communication peuvent parfois poser des défis.

Mais qu’en pensent les principaux intéressés ? Afin d’en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre des freelances de notre communauté pour recueillir leurs avis. Dans ce premier volet de notre série sur le travail à distance, nous allons donc aborder les enjeux du travail à distance avec des freelances qui le vivent au quotidien.

De plus en plus plébiscité, le travail à distance permet bien souvent une meilleure organisation, et une certaine flexibilité dans son travail. Parmi les avantages régulièrement cités par les freelances revient « l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle », le fait d’évoluer dans un environnement plus calme ou encore un gain de temps lorsqu’on n’a pas à se déplacer jusqu’au bureau. C’est particulièrement le cas pour les missions complexes, nécessitant créativité ou concentration : « La productivité est souvent meilleure à distance sur les interventions techniques » nous dit Arnaud. Vincent L. parle lui d’une « meilleure productivité en remote », car il y a « moins de sollicitations extérieures ».

Mais quels sont les facteurs importants au bon déroulement du travail à distance, et les écueils à éviter ? Plusieurs aspects sont évoqués par les freelances de notre communauté.

 

Le facteur humain, une clé du travail à distance

Si dans toute relation professionnelle la communication est primordiale, elle prend toute son importance lorsque l’on effectue son travail à distance : sans présence quotidienne au sein de l’équipe avec laquelle on collabore, la relation humaine et les échanges devient capitaux.
Comme nous l’explique Vincent C., « C’est super d’organiser des journées de manière autonome mais il faut une équipe prête à ça. Le seul point négatif est le fait de ne pas voir physiquement les collègues. ». Bien choisir l’équipe dans laquelle on va effectuer sa mission en remote est donc important, tout comme passer du temps avec ses collaborateurs, au moins en début de projet : « passer un bon moment sur place avant est primordial », nous dit encore Vincent.

 

« La fatigue s’installe beaucoup moins vite avec la possibilité de faire du remote (temps de déplacement écourté, moins de stress etc.), mais la présence chez le client reste importante pour fédérer une équipe, brainstormer, créer des liens et être au cœur des besoins. » (Perrine)

Un passage chez le client est donc bien souvent indispensable ! C’est l’avis de nombre de freelances que nous avons interrogés, certains avançant même qu’« une présence sur site partielle est préférable », comme affirme Vincent L. D’autre part, l’importance de la communication en visioconférence est soulignée par nombre de freelances, et ce afin de « créer plus de proximité ».

Si le fait d’organiser soi-même son travail et d’avoir la possibilité de travailler à distance ont des avantages indéniables, certaines mesures sont ainsi nécessaires pour s’assurer d’une bonne collaboration avec le client.

 

Travail a distance freelances

L’importance des process bien définis

Afin d’instaurer une bonne coopération, il est donc important d’établir des processus d’organisation et une bonne communication dès le départ. Pour cela, de multiples outils sont plébiscités par les freelances que nous avons interrogés, qui privilégient les systèmes de messagerie rapide mais comptent également sur les outils du client. Les outils classiques tels que le téléphone, les mails, Skype, WebEx ou Slack reviennent régulièrement ainsi que Github, « un outil excellent pour le suivi et les issues, la documentation » selon Vincent C. Pour le développement, « il est primordial d’utiliser des outils tels que Jira, Git ou Jenkins » nous dit une autre freelance.
Mais au-delà des outils, c’est le cadre établi avec le client qui permet d’instaurer une collaboration stable et productive. Une certaine rigueur dans la relation n’est pas incompatible avec la liberté que procure le travail à distance, et peut même s’avérer bénéfique pour le freelance comme son client. C’est ce qui permet de maintenir un lien pérenne, et de s’assurer que les informations circulent bien des deux côtés. « Pour gagner en productivité, il est très important d’envoyer un suivi d’avancement quotidien par mail ainsi que de fixer des points réguliers hebdomadaires », nous dit ainsi un autre freelance.

 

« La communication est essentielle lorsqu’on travaille à distance : réunion préparatoire, définition du planning, des taches, des livrables…» (Jérôme B.)

La planification a donc son importance, et ce dès le début du projet : le but est de définir son rythme avec le client, car chaque projet a ses spécificités et chacun a ses propres méthodes de travail. Les freelances de notre communauté témoignent de procédés différents selon le contexte, certains optant pour des « rapports quotidiens décrivant le statut du projet ».

 

 

Les difficultés rencontrées

Nous l’avons vu, à condition d’adopter une organisation efficace le travail à distance présente donc de nombreux atouts. Cependant, bien que le remote ait des qualités indéniables aux yeux des personnes que nous avons interrogées, il existe des écueils à éviter pour mener à bien sa mission.

Certains aspects négatifs du travail à distance reviennent à travers les témoignages de notre communauté, comme le « sentiment d’être isolé » ou le « manque de contacts humains et d’esprit d’équipe » pour Vincent L. Pour Magloire, le problème viendrait d’une « possible dégradation de l’efficacité, de la réactivité du fait de la distance ».

 

Si de nombreux freelances travaillent en 100% remote sans encombre, un subtil dosage entre présentiel et travail à distance semble être la clé pour beaucoup d’autres. Ainsi la présence partielle dans les locaux et les discussions en personne qui en découlent sont bénéfiques pour la compréhension ou même pour éviter des conflits, car « parfois des mails ou des messages ont un sens trop direct », nous dit-on encore. Enfin, le remote peut encore être considéré comme un frein par certaines entreprises, et certains freelances nous disent accepter des missions chez le client au détriment du travail à distance afin de s’assurer un projet et un TJM intéressants.

 

 

Vers une ouverture progressive au travail à distance

Comme nous l’avons vu, les enjeux du travail à distance sont multiples et nécessitent d’être bien préparés en amont. Si des réticences peuvent encore exister de la part de certains clients, cette tendance de fond du futur du travail qui devrait aller en s’accélérant, notamment dans le monde des freelances. Une ouverture progressive à ce modèle pourrait être la clé, comme en témoigne Fayçal à qui nous laissons le mot de la fin : « Il faut démocratiser, régulariser le remote. Nous sommes plus productifs dans ce cadre de travail. Un jour de remote par semaine est plus qu’envisageable. ».

Nous remercions l’intégralité des freelances de la communauté LittleBIG Connection qui ont pris le temps de témoigner et de nous livrer de précieux enseignements !
Si vous souhaitez comme eux accéder à des missions IT & Ingénierie et faire partie de notre communauté, inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme !

Vous ne faites pas encore partie de notre communauté de freelances ? C’est par ici !

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »