Témoignages

Entreprendre, une aventure à 360° – 1ère Partie

Par

Combien sommes-nous aujourd’hui à être en quête de sens au travail, dans notre vie ! Voilà ce qui pousse beaucoup d’entrepreneurs à se lancer ! L’entrepreneuriat est une aventure unique, comparable à un marathon, mais semée d’embûches. Pour la semaine mondiale de l’entrepreneuriat, nous avons voulu partager avec vous l’expérience de notre fondateur, Julien Clouet. Lorsque l’on souhaite se lancer, on se pose de nombreuses questions et c’est à travers une série d’articles que notre CEO reviendra sur le lancement de LittleBIG Connection et partagera de bonnes pratiques et de précieux conseils à suivre, pour ceux qui souhaitent tenter l’aventure.

Bonjour Julien, pourrais-tu nous expliquer d’où t’es venu l’idée LittleBIG Connection ?

Je travaillais depuis plus de 10 ans aussi bien pour les plus grands intégrateurs que pour des PME dans le secteur du conseil mais suite au lancement de mon propre cabinet de conseil Evolis Consulting en 2006, j’ai pris conscience que le marché du conseil pouvait et devait gagner en flexibilité afin d’évoluer vers un modèle plus équitable et durable. Evolis Consulting était devenu un modèle dépassé et le faire vivre au côté d’un projet innovant comme LBC n’était pas viable. J’ai donc préféré quitter mon cabinet de conseil, le revendre et lancer un nouveau projet. Les bénéfices que nous avons gagnés en revendant Evolis Consulting, nous ont permis d’investir dans un nouveau projet, LittleBIG Connection, né d’un constat sur le marché. LittleBIG Connection n’est donc pas ma première expérience entrepreneuriale. Le marché à l’époque n’était pas encore prêt, c’était une grosse prise de risque. Nous avons dû faire beaucoup d’évangélisation au début sur l’intérêt de passer sur une plateforme, ça n’était pas simple.

 

Être entrepreneur, c’est quelque chose d’inné selon toi ?

Des entrepreneurs en devenir, il y en a partout. Beaucoup de personnes rêvent d’entreprendre mais peu le « portent réellement au plus profond d’eux ». Nombreux sont ceux qui souhaitent se lancer mais ne le font finalement pas… Un moment dans ma tête, ça a été le déclic, je me suis décidé et je me suis lancé !

J’en profite donc pour donner un premier conseil qui est fondamental, il ne faut pas attendre les autres pour se lancer.

Il faut être capable de ne compter que sur soi au début et de se mettre en « mode guerrier ». À l’époque, quand j’étais encore salarié, j’avais une bonne situation, je pilotais une équipe d’à peu près 300 personnes, sauf que j’avais vraiment envie d’être entrepreneur.

Être entrepreneur, c’est porter en soi une envie forte !

On veut pouvoir donner naissance à quelque chose. On ressent très vite, un mal être au quotidien de ne pas le faire.

 

Comment sais-tu si ton idée est assez bonne pour te lancer ?

Je me suis toujours lancé dans un métier que je connaissais et que j’aimais. C’est pour ça, qu’avec LBC, je savais que j’avais une certaine adéquation avec le marché. Si tu as un modèle et des réponses que tu as pu tester avant, tu as un avantage, ça s’appelle la prise de recul. Si tu as également pu identifier ce qui frustre les personnes dans leur quotidien, c’est un autre indicateur que l’idée est bonne. Une fois l’idée trouvée, il faut être capable de partir d’une feuille blanche, de tout remettre en cause et enfin penser par soi-même. Avoir sa propre vision, son propre partie pris et surtout être capable de se remettre en question est essentiel.

Quand tu te lances, il faut être capable de tout secouer, de tout challenger.

Avoir une bonne culture générale et être curieux de ton marché permettront souvent de transformer une idée en un succès.

 

Et une fois que tu as pensé que ton idée était bonne, comment as-tu fait pour la tester ?

Il faut tester le marché c’est évident, prendre la température et faire des recherches. Il convient aussi de bâtir un bon business plan, un business model avec ton concept, ton approche par rapport au marché. Il faut également un moyen solide de pouvoir générer de l’argent et se fixer une date. Si toutes ces étapes sont validées et si l’envie d’entreprendre est encore là, il ne reste plus qu’à foncer et s’armer de courage ! Il est aussi important que tout s’articule correctement, le financement, le management… Rappelons que nous sommes en France, pays dans lequel il est plus facile d’entreprendre. Tu as la possibilité d’entreprendre avec un filet de sécurité ce qui est d’ailleurs contradictoire avec le vrai job d’entreprendre. Dans ce cas de figure, j’aurais tendance à dire « GO ! » car finalement si tu es dans ta zone de confort, tu n’arriveras jamais à avoir les idées claires et à faire avancer ton projet comme tes aspirations te guident.

 

Merci Julien pour ce premier partage d’expérience ! Prochain épisode : la 2ème partie d’Entreprendre, une aventure à 360°. Si vous souhaitez en savoir plus sur LittleBIG Connection ou devenir membre de la LittleBIG Community, rejoignez-nous sur la plateforme !

 
Télécharger un exemple d'avatar client