Freelance

Comment devenir freelance en France ?

Par

4.3 | 12 votes

Devenir freelance est synonyme d’autonomie et de liberté pour beaucoup de salariés et d’entrepreneurs dans leur quotidien. Devenir plus flexible, être son propre patron, sont des éléments partie du quotidien. C’est un profil qui attire de plus en plus et des offres d’emplois pour freelance se multiplient. Si vous souhaitez savoir comment devenir freelance, vous êtes au bon endroit, ce guide est fait pour vous !

 

« Cherche freelance informatique ! »

On le voit partout, on l’entend souvent : les entreprises cherchent des freelances spécialisés en IT en permanence ! Intégrateurs web, spécialiste en scala, en java, ou encore architecte technique ou spécialiste R&D, vous êtes la perle rare. Avec la digitalisation, la demande de consultant en informatique est en hausse et l’offre peine à suivre car la vie de freelance n’attire pas tout le monde. Pourtant les entreprises embauchent des recruteurs, ou des SSII pour leur trouver la perle rare.

Qu’est ce qui les pousse à passer par des intermédiaires, qui, souvent n’ont aucune valeur ajoutée au travail du prestataire recherché ? La réponse est simple : leur besoin est immédiat et trouver l’expert idéal peut parfois prendre du temps. Cependant, passer par des intermédiaires est parfois risqué… Certains profils étant difficiles à trouver, ou très demandés, les SSII elles aussi font parfois appel à d’autres SSII ou à des freelances qu’elles ne référencent pas. Entraînant de ce fait une sous-traitance en cascade opaque, et parfois risquée.

Pour plus de flexibilité, de sécurité et pour une meilleure maîtrise des coûts, il est donc préférable de ne passer que par un seul intermédiaire. Pour cela, il existe des plateformes de mise en relation entre freelances et grandes entreprises, où les deux partis peuvent se rencontrer et contracter en toute sécurité.

 

Lire aussi : Comment bien fixer son TJM en 2018 ?

 

Les 7 bonnes questions à se poser avant devenir freelance

  1. Le travail indépendant, est-ce fait pour moi ?
  2. Comment je vais trouver des clients ?
  3. Comment devenir une professionnelle de la vente ?
  4. Vous devez créer une entreprise mais quelle structure juridique choisir ?
  5. Vous devez réaliser un devis, que mettre dedans et comment faire ?
  6. Comment se protéger en tant que freelance ?
  7. Comment booster votre concentration et ainsi votre productivité ?

Alors, ce statut est toujours fait pour vous ?

 

Lire aussi : Le guide 2018 de la protection sociale pour indépendant

 

Où trouver des appels d’offres pour freelance

Pour trouver des missions freelance, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez faire appel à vos anciens clients si vous avez déjà de l’expérience. Si vous n’en avez pas, ou si vous souhaitez contracter avec de nouveaux clients pour étendre vos horizons, vous pouvez faire de la prospection.

La prospection consiste à rester à l’écoute du marché pour trouver des appels d’offres. Cela implique de faire de la veille et d’aller chercher les clients où ils sont et non pas de déposer son CV en ligne puis d’attendre qu’un acheteur/recruteur morde à l’hameçon ! Il vous faudra donc vous connecter régulièrement, parcourir plusieurs sites proposant des appels d’offres freelance et proposer votre candidature aux offres qui vous semblent pertinentes.

La prospection a cependant un désavantage de taille : surveiller toutes les offres à tout moment est impossible ! En vous inscrivant sur plusieurs plateformes freelance vous n’augmentez pas vos chances de trouver un emploi ; vous les diminuez ! En effet, avoir des profils à suivre un peu partout revient à diviser votre attention. Et avec moins de temps à accorder à chaque plateforme, vous risquez de passer à côté d’opportunités.

Une fois que vous aurez trouvé un appel d’offre freelance, il vous faudra encore constituer un dossier pour pouvoir y postuler. Alors n’attendez pas ! Préparez votre dossier à l’avance ! De cette façon, lorsqu’une opportunité se présentera vous n’aurez plus qu’à l’adapter en fonction des missions de l’offre et des attentes de l’employeur potentiel.

 

Trouver des nouveaux clients

(Accédez à plus de 100 clients grands comptes gratuitement)

 

Lire aussi : Les meilleurs services qui vont faciliter la vie des freelances

 

Freelance Informatique ou Ingénieur.e : comment vous facturer ?

Il y a deux modes de facturation pour les freelances :

 

  • Facturation au temps passé :

Il s’agit de mettre en place un tarif journalier ou horaire. Ce mode de facturation permet au prestataire de donner une approximation tarifaire à leur client après avoir évalué le temps nécessaire pour effectuer la mission en attente.

Le tarif donné avant accomplissement de la mission reste cependant à titre indicatif uniquement. Il n’est pas toujours possible de prévoir le temps exact qui sera nécessaire à l’achèvement d’un projet. Si lorsque vous effectuez la mission, vous pensez qu’il faudra plus ou moins de temps, il est donc essentiel de prévenir votre client.

Ce type de facturation est soumis à la TVA ou non en fonction de votre activité de freelance.

 

  • Facturation au forfait :

La facturation au forfait est plus communément utilisée par les indépendants qui effectuent souvent les mêmes tâches. Ils définissent donc un montant pour chaque tâche donnée.

Ce type de facturation est idéal si vous faites de la maintenance informatique ou du code. Il a aussi l’avantage d’offrir plus de visibilité au client sur le budget qu’il doit consacrer à son intervenant.

En revanche, utiliser ce type de facture freelance implique que vous devrez respecter la deadline imposée par votre client. Vous devrez donc faire attention à bien évaluer le temps et la difficulté de chaque tâche avant de leur donner un tarif fixe.

 

Lire aussi : Les bonnes pratiques pour payer moins d’impôts

 

Devenir indépendant avec le statut freelance

Précisons tout d’abord que même si l’on utilise le terme « indépendant » de façon à englober les autoentrepreneurs dans le langage courant, un travailleur indépendant désigne pourtant un statut bien précis.

Un travailleur indépendant est une personne immatriculé auprès d’un organisme compétent (ex : URSSAF) qui exerce une activité conforme à celle qui a été déclarée. Différents statuts juridiques existent, il vous appartient de choisir celui qui vous convient le mieux entre l’entreprise individuelle, l’EURL, la SARL et l’EIRL. En fonction du statut juridique que vous choisirez, il vous sera possible d’adopter différents types de régimes fiscaux, ainsi que de bénéficier d’aides. Cependant les démarches à effectuer varient en fonction du statut choisi, c’est pourquoi les démarches pour devenir auto-entrepreneur sont particulièrement plus simples car elles demandent moins de formalités que les créations de sociétés. Enfin, pour ce qui est de votre futur compte bancaire lié à votre activité de freelance, ce n’est pas nécessaire que celui-ci soit un compte professionnel.

Une fois toutes ces étapes réalisées, il ne vous restera plus qu’à vous lancer ! Nous vous souhaitons un bon démarrage d’activité. Nous sommes convaincus que vous décrocherez plus vite vos premières missions freelance, vous rencontrerez vos premiers clients et que vous remplirez vos premiers Comptes Rendus d’Activité.

Avec LittleBIG Connection, ne perdez plus de temps pour candidatez à des appels d’offre freelance et rejoignez la solution la plus plébiscitée par les clients grands comptes. Rejoignez une communauté qui transforme jour après jour le monde du conseil.

 
Télécharger un exemple d'avatar client