Freelance

Freelance: facture impayee

Par

FREELANCE : FACTURE IMPAYEE

 

Nous avons déjà abordé brièvement le sujet dans l’article : facturer un freelance. Si nous avions vu comment se prémunir des impayés grâce aux conditions générales de vente, nous n’avons pas encore évoqué la façon de procéder pour obtenir un règlement lorsque le client se fait prier. La facture impayée pour un freelance est un sujet épineux car les mauvais payeurs redoublent de créativité lorsqu’il s’agit de trouver de nouvelles excuses. Il faut éviter quelques erreurs de langages et qui pourrait tourner la situation contre vous, mais surtout il faut adopter un discours implacable.

Impayé : les erreurs à éviter.

Avant de vous conseiller sur comment obtenir votre paiement, mieux vaut vous indiquer ce qu’il ne marche pas. Il faut faire comprendre au mauvais payeur que vous êtes déterminé à récupérer votre argent et le plus vite possible. Il faut donc éviter quatre écueils :

  • Les appels qui s’éternisent, où après avoir parlé avec tout le service comptabilité ceux-ci jure qu’ils ne comprennent pas comment le chèque n’est pas encore arrivé.
  • Les emails trop cordiaux « Je vous rappel de pas oublier de me payer, s’il vous plait. Ça fait quand même déjà un mois… »
  • Les confrontations sur place qui sont toujours de mauvaises idées, surtout pour vous qui venez de perdre votre crédibilité, ou/et de gagner un procès pour menace.
  • Essayer de toucher l’affecte : « Comment je fais pour payer mes factures ? », vous perdez votre crédibilité et votre temps.

N’oubliez pas aussi de toujours garder votre calme, rien ne sert d’hurler ou d’user de noms d’oiseaux. Le but est de paraitre froid, déterminé et implacable.

Impayé : l’attitude à adopter

Nous n’aborderons pas ici la voix judiciaire qui dans bien des cas est trop couteuse en temps comme en argent. Il faut tout de même que préciser que dans la majorité des cas le client préfère ne pas en arriver là et paye avant, à condition d’avoir une bonne méthode.

Dans cette démarche le freelance doit utiliser un ton administratif : froid et distant. Il n’aborde plus d’autres sujets que le retard ou le paiement, il reste cordiale, sans être amicale. Il doit également suivre un certain processus pour être bien sûr de rester dans son droit et de ne pas brusquer le client.

  • Commencez par une dernière relance par mail, restez poli, mais adoptez le style écrit d’une lettre des impôts
  • Si ce mail reste sans réponse, ou si le paiement n’arrive toujours pas, envoyez un courrier recommandé avec accusé de réception (RAR) avec votre RIB et votre facture.
  • Si vous restez encore sans réponse, envoyez un mise en demeure, c’est-à-dire la même lettre de précédemment avec la facture, le RIB, le bon de commande signé par les deux parties et si possible une copie des livrables.

Dans la majorité des cas, ces trois étapes permettent de faire déchanter les mauvais payeurs, qui s’empressent de vous payer plutôt que de de risquer d’entacher la réputation de leur entreprise, ou d’entamer une procédure judiciaire longue et plus couteuse que la facture elle-même.

 
Télécharger un exemple d'avatar client