Conseils Entreprises

4 infos que les freelances aimeraient voir figurer sur les offres de mission

Date de début, durée, compétences recherchées, localisation et taux journalier moyen (TJM). Voilà ce à quoi se résument certaines offres de mission en freelance. Des offres au contenu assez minimaliste, donc, pour des missions peu attractives.

Pourtant, les entreprises font face à une guerre des talents inédite et peinent souvent à attirer les meilleurs freelances. Les profils IT aux compétences rares ou très recherchées reçoivent parfois plusieurs offres de mission chaque semaine. Le développement de l’attractivité des entreprises auprès des freelances n’est donc pas à négliger.

Les indépendants souhaitent aujourd’hui disposer d’un maximum d’informations à l’heure de postuler à une mission. Ils apprécient connaître le contexte du projet pour lesquels leurs compétences vont être mobilisées, et ce, tout simplement pour pouvoir se projeter.

C’est encore plus vrai pour les entreprises qui proposent à leurs consultants des missions en régie, sur plusieurs mois, ce qui est très courant dans le monde de l’IT.

Alors quelles sont les informations à faire figurer sur une offre de mission ? Nous avons posé la questions à un panel de plus de 700 indépendants, dans le cadre de notre étude “Les grands groupes qui font rêver les freelances”. En dehors de toutes les informations basiques, comme les dates, le tarif proposé ou la description du projet, voici les 4 informations clefs que les freelances aimeraient voir figurer sur les offres, au moment de de soumettre leur candidature pour une mission :

Info #1 : la structure de l’entreprise

Les freelances interrogés à l’occasion de  notre étude ont souligné l’enjeu de la complexité et de l’illisibilité de la structuration des équipes internes, en particulier dans les grandes entreprises. Un point qui rend parfois difficiles les missions des consultants.

Pour cette raison, les indépendants sont demandeurs d’informations sur l’organigramme de l’entreprise et sur le positionnement des freelances par rapport à la hiérarchie interne. Pour schématiser, ils apprécient comprendre qui sont les parties prenantes et qui prend les décisions.

Rémi Rivas, designer indépendant spécialisé dans l’accompagnement de projets d’innovation et coach de freelances, explique par exemple : « personnellement, je suis plus intéressé par les missions sur lesquelles la capacité décisionnelle de mon interlocuteur est importante ».

Info #2 : l’équipe en charge de la mission

Le nom de l’équipe, mais aussi les personnes en interne et en externe impliquées dans le projet sont d’autres informations largement considérées par un freelance en recherche de mission. A noter que l’ambiance générale est un point particulièrement valorisé par les indépendants. Il est donc conseillé de ne pas sous-estimer l’aspect humain lors de la rédaction d’une offre de mission.

Alexis Minchella, freelance en copywriting BtoB et créateur de « Tribu Indé » s’exprime ainsi sur les grands groupes : « ils ont l’avantage d’offrir au freelance la possibilité d’évoluer dans de plus grosses équipes. Cela lui permet de se recréer une vie sociale professionnelle plus facilement, ce qui est très important quand on sait que la solitude est le gros point noir du freelancing ». Un témoignage qui souligne cette priorité à donner aux aspects humains.

Info #3 : le processus de sélection

« Il est toujours agréable d’avoir de la visibilité sur le nombre d’entretiens à passer pour obtenir la mission » explique Chams Sallouh, freelance dans la data, coach et recruteur de freelances.

En effet, les indépendants sont preneurs d’informations sur les différentes étapes du processus de sélection. Cela peut paraître anodin mais la bonne gestion de cette étape a son importance. De nombreux freelances pointent un manque de clarté et de transparence concernant les processus de sélection ainsi que des lenteurs dans les retours.

Info #4 : les aspects RSE

Dernier type d’information à faire figurer sur une offre de mission le cas échéant : le développement de la responsabilité sociétale de l’entreprise. Si la mission est liée à un projet à impact positif, ou si l’entreprise est engagée dans une démarche bénéfique vis-à-vis de la société ou de l’environnement, ce sont autant d’arguments à mettre en valeur pour attirer des freelances.

En effet, les témoignages que nous avons recueillis sont unanimes : « les entreprises à impact attirent indéniablement », affirme Alexis Minchella ; « l’impact positif est clairement une préoccupation aujourd’hui et ça le sera encore plus demain », confirme Chams Sallouh.

Et Hannah Peters, ancienne freelance et fondatrice de l’organisme Digi Atlas de résumer : « pour moi, tout a à voir avec le système de valeurs des freelances et ce d’autant plus avec les générations Y et Z qui arrivent. Le travail doit désormais être en lien avec les valeurs personnelles de chacun et doit répondre à la quête de sens menée par les individus ».

Pour conclure,  il est capital de partager un maximum d’informations avec les freelances visés par une offre de mission. Ils sont sensibles à de multiples aspects qui dépassent largement le tarif ou la localisation. A défaut de pouvoir donner toutes ces informations sur l’offre, les entretiens sont aussi le moment idéal pour faire preuve de transparence et gagner en attractivité auprès des indépendants, ces talents si précieux pour les entreprises.

Quels moyens sont disponibles pour communiquer ses offres de mission ?

Il existe aujourd’hui plusieurs moyens de trouver des freelances :

  • – Les plateformes spécialisées
  • – Les réseaux d’entrepreneurs
  • – La publicité
  • – Communication indirecte (création de contenu…)
  • – La prospection

Comment trouver preneur à ses offres de mission par la prospection ?

En fonction de la cible visée, vous pouvez prospecter sur un média ou une plateforme comme un réseau social. Il faudra ensuite envoyer le premier message avec vos références. N’oubliez pas de vous intéresser à votre cible en lui posant des questions pertinentes et en évaluant son envie de collaborer avec vous.

Retrouvez dès à présent l'intégralité de l'étude

Quels grands groupes français font rêver les freelances ?

Télécharger l’étude