Blog

6 étapes clefs pour devenir freelance

Par

5 | 1 vote

La France connaît aujourd’hui une véritable expansion du freelancing, avec une croissance soutenue du nombre de freelances ces dix dernières années. Vous avez entendu parler du statut de freelance et vous souhaitez vous lancer dans le grand bain ? Rien de plus simple ! Après vous avoir exposé comment devenir freelance en France, nous vous détaillons aujourd’hui 6 étapes à ne pas négliger pour devenir freelance.

Etape 1 : choisir son statut et s’immatriculer au RCS

« Pas d’immatriculation, pas de missions ! »

Tout d’abord, il faut choisir le statut d’indépendant qui correspond le mieux à votre activité afin d’initier les démarches administratives adéquates. Il est important de peser les avantages et inconvénients de chacun avant d’y souscrire. Il en existe quatre, les voici :

 

Auto-entrepreneur

Appelé également micro-entrepreneur, les démarches pour obtenir ce statut sont très simples. Vous pouvez, selon votre type d’activité, réaliser des prestations de service ou des activités commerciales. Selon ce critère, vous adhérez à un régime fiscal. Les auto-entrepreneurs réalisant des prestations de service sont affiliés au régime micro-BNC (développeur web, consultant dans les métiers de l’informatique, web master…) et ceux réalisant des activités commerciales sont affiliés au régime micro-BIC (designer indépendant, graphiste…). Ce statut est notamment utile pour démarrer votre activité. Vous pourrez trouver sur le site du gouvernement les informations relatives au statut d’auto-entrepreneur. Vous pouvez vous enregistrer ici.

 

Entreprise individuelle (EI, EIRL)

Exercer en entreprise individuelle consiste à réaliser une activité professionnelle sans créer une entité juridique distincte de l’exploitant, c’est-à-dire que l’entreprise et le patrimoine propre de l’entrepreneur sont confondus. Vous pouvez trouver toutes les informations concernant la création d’une EI (entreprise individuelle) sur le site du gouvernement ainsi que les démarches en cas d’option pour une EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée). Le régime fiscal auquel vous serez affilié est l’Impôt sur le Revenu.

 

Création d’une société (EURL, SARL, SASU)

Créer une société peut être une bonne alternative si vous souhaitez embaucher des personnes à l’avenir. Vous pouvez trouver toutes les informations concernant la création d’une société sur le site du gouvernement. Le régime fiscal auquel vous serez affilié est l’Impôt sur les Sociétés.

 

Portage salarial

Le portage salarial est une solution idéale si vous souhaitez vous lancer en tant qu’indépendant, mais sans réaliser toutes les démarches associées. En échange d’une commission sur votre taux journalier, des sociétés vous proposent de signer un contrat de portage salarial, qui vous épargne les formalités administratives et vous offre de surcroit toutes les garanties du salariat (mutuelle, assurance, CE…) sans être employé d’une entreprise. Vous pouvez trouver toutes les informations concernant le statut de portage salarial sur le site du gouvernement. Le régime fiscal auquel vous serez affilié est l’Impôt sur le Revenu.

Pour en savoir plus, voici notre article qui vous aidera à décider quel statut choisir.

 

Etape 2 : Lister ses coûts et calculer sa rentabilité

Comme dans toute fonction, identifier et calculer les coûts liés à son activité est indispensable avant de se lancer à son compte ! Rien de très compliqué, on vous rassure.

Les frais sont assez variables selon les niveaux. En effet, en plus des frais relatifs à la déclaration de votre statut, il vous faudra prendre en compte vos frais de bureau, de matériel, de banque, de transport… Tout dépend de votre budget de lancement d’activité ! En plus de déduire les charges relatives à votre régime fiscal, il vous faudra payer des cotisations basées sur votre CA (telles que la CFE, les cotisations sociales).

Nous vous conseillons notamment de vous reporter aux sites du gouvernement pour analyser les coûts obligatoires relatifs à votre statut ainsi qu’aux coûts à prévoir tels que les coûts liés au matériel.

 

Etape 3 : Souscrire à une ou des assurances

Règle n°1 : toujours se protéger en cas d’incident !

En tant que nouveau freelance, il vous est impératif :

  • d’être couvert par votre assurance responsabilité civile habitation si vous travaillez à domicile
  • d’être couvert par votre assurance responsabilité professionnelle si vous travaillez chez un client

Dans le deuxième cas de figure, cela vous protègera contre d’éventuels dommages corporels et matériels. Attention néanmoins ! Lorsque vous êtes liés par un contrat avec un client, votre responsabilité professionnelle sera impliquée une fois tout le processus pour devenir freelance passé.

Vous pouvez trouver ici les obligations relatives à l’assurance du travailleur indépendant. Vous pouvez également souscrire à une assurance complémentaire pour davantage de protection.

 

Etape 4 : Choisir son lieu de travail

L’un des avantages d’une profession indépendante, c’est de choisir où l’on travaille, n’est-ce pas ? Dans votre salon, chez vos clients, dans un espace de coworking voire même en plein milieu de la forêt amazonienne (avec de l’électricité bien sûr), tout est possible ! Vous aurez la liberté de mettre votre talent et votre productivité au service de vos nombreuses missions.

Il est judicieux de peser les avantages et inconvénients (notamment budgétaires) de chaque environnement de travail, et de prendre en compte la sécurité de vos données informatiques. Exercer à son compte chez soi vous permettra d’être plus tranquille et concentré, tandis qu’opérer dans un espace de coworking vous offrira la possibilité de développer votre réseau, d’apprendre vos pairs et, qui sait, d’obtenir de nouvelles missions. A vous de mesurer l’indépendance de votre poste !

Par ailleurs, chez LBC, nous sommes associés à des partenaires tels que WeWork ou Kwerk qui pourraient vous intéresser ! Ils vous offrent entre autres la possibilité d’exercer dans des espaces de travail partagés et de well working en France.

 

Etape 5 : S’assurer des premiers clients

Vous voilà devenu freelance, vous êtes en règle, votre espace de travail est prêt, il est désormais temps de passer à la dernière étape pour devenir freelance : démarcher vos premiers clients. Notre plateforme vous fera économiser du temps de prospection en vous mettant directement en relation avec de nombreux clients référencés et de qualité dans le monde entier. Les opportunités sont toujours bonnes à saisir !

Contactez des entreprises clefs et des freelances

Intéressez-vous à la raison précise pour laquelle une entreprise qui vous intéresse cherche un freelance, posez toutes les questions nécessaires. N’hésitez pas à contacter d’anciens freelances dans votre domaine pour vous familiariser avec cette entreprise et les missions proposées. Guettez également les évènements networking près de chez vous et rejoignez des réseaux de freelances : afin de vous aider, nous avons d’ailleurs créé un groupe LinkedIn sur lequel vous pouvez échanger avec vos pairs et avoir un aperçu des missions de notre plateforme.

Mettez l’accent sur votre valeur ajoutée

Si l’entreprise de vos rêves cherche un profil, pourquoi pas vous ? Soulignez l’originalité de votre profil et la cohérence de votre parcours. Devenez votre propre ambassadeur ! Soignez votre CV et vos réponses à d’éventuels appels d’offres. Vous êtes unique, faites le savoir !

Trouvez des missions qui vous correspondent

Il peut être judicieux de commencer par une mission pour laquelle vous vous sentez armé, afin de faire vos preuves, puis de découvrir de nouvelles choses afin d’enrichir votre CV. Plus vous progresserez dans votre domaine, plus vos clients vous recommanderont. Il est primordial de ne jamais négliger chaque étape pour devenir freelance ! Ne mettez pas la charrue avant les bœufs !

Soyez motivé et persévérant !

Il est toujours difficile de débuter une nouvelle activité à son compte, comme dans toute autre branche vous serez confronté à l’échec, et votre ambition d’exercer à la Silicon Valley ne pourra pas se réaliser immédiatement… Mais gardez en tête une chose : la persévérance paie, et en travaillant TOUT est possible !

 

Lire aussi: Comment créer une entreprise en étant salarié ?

 

Etape 6 : Se faire connaître

« Devenez le mouton à 5 pattes ! »

Une des étapes pour devenir freelance qui peut sembler délicate et stressante, mais c’est de loin la plus importante. Mettez-vous à la place des entreprises: qu’est-ce qui retiendrait leur attention en premier lieu sur votre profil ? Votre parcours ? Vos expériences chez des clients renommés ? Votre créativité ? Capitalisez dessus. Lancez un blog, relayez des posts sur LinkedIn, enregistrez des podcasts, soignez votre image, tout est à prendre en considération.

Ne négligez pas le personal branding, cela vous aidera à développer une marque de fabrique unique : la vôtre !

 
Télécharger un exemple d'avatar client

 

Téléchargez notre document PDF « 6 étapes clefs pour devenir freelance »