Témoignages

L’avenir du travail s’annonce radieux !

Par

5 | 1 vote

L’avenir du travail s’annonce radieux et il se construit dès aujourd’hui !

 

Il n’y pas un jour qui passe où l’on nous parle de l’arrivée des robots, du chômage de masse, de la difficulté des entreprises à recruter, du mal être des salariés, de la pression, des burn-outs… Bref, il faut presque être un kamikaze aujourd’hui pour se lancer sur le marché du travail, ou pour retourner travailler après le 1ermai 😉

Le concept de destruction créatrice si cher à Joseph Aloïs Schumpeter me direz vous. Mais vous ne croyez pas si bien dire.

 

freelance avenir du travail

 

Nous sommes à l’approche d’une nouvelle ère où le digital et l’automatisation bouleversent notre quotidien et notre relation au travail. On l’observe tous les jours : des emplois disparaissent définitivement, de nouveaux se créent (sans savoir s’ils vont durer d’ailleurs). Là où il était de bon ton de rester dans la même société durant toute sa carrière au siècle précédent, il faut maintenant vivre avec une population de Millenials qui souhaite changer de poste tous les deux ans (minimum). Certains diront que c’est leur culture du zapping, moi je dirai que c’est une formidable capacité d’adaptation à cette société qui va de plus en plus vite et nécessite d’avoir des gens mobiles intellectuellement et physiquement.

 

 Lire aussi >> Comment bien fixer son TJM en 2018 ?

 

Le monde accélère, porté par les innovations et l’incroyable créativité humaine. Les besoins de chacun évoluent très vite et les entreprises doivent se réinventer pour rester dans la course. Un demi siècle après mai 68, l’envie de liberté est toujours aussi forte et la volonté de créer sa propre activité ou de se mettre indépendant est présente dans tous les couloirs des tours de la Défense. Plus de 50% des travailleurs américains sont maintenant Freelance et des plateformes comme Uber, TaskRabbit ou LittleBIG Connection ont rendu le travail indépendant plus facile que jamais.

avenir du travail avec la plateforme littlebigconnection

(Ci-dessus la plateforme LittleBIG Connection qui connecte prestataires et clients)

 

Cette volonté de changement et de liberté doit être intégrée dans les organisations. La culture du mérite en entreprise disparaît et juger un salarié sur sa volonté de prendre la place de son voisin ou celle de son supérieur, ne motive plus grand monde au sein de cette nouvelle génération. Priorisation est mise sur la quête de sens, la diversité des missions et l’apprentissage permanent. Une seule évolution possible pour nos entreprises : aplatir leurs organisations pour n’avoir plus qu’un comité de direction définissant la stratégie à adopter et les chantiers à mener et des équipes projets par chantier où la hiérarchie est abolit et où l’on pense « équipe élargie »  (prestataires, salariés, fournisseurs). Les outils, l’IA viennent fluidifier la collaboration. Les lieux de travail deviennent de véritables lieux de vie, symboles de cette frontière entre vie professionnelle et vie privée qui volent en éclat. D’ailleurs le télétravail est le paroxysme de l’abolition de cette frontière.

 

Toujours plus connectés, nous effectuons des tâches qui doivent être automatisées ou digitalisées, mais pour quoi ? Gagner en productivité ? Pourtant nous n’avons jamais gagné si peu en productivité depuis la sortie de l’iPhone qu’après les autres révolutions comme l’arrivée de l’électricité, de l’automobile ou de l’ordinateur. Nous pensons être plus productif car nous nous agitons, nous sommes sous tension, nous continuons à regarder mille fois par jour notre téléphone ou à avoir l’impression d’avoir bien travaillé lorsque nous avons traité tous nos mails et que la petite pastille rouge d’alerte a disparue… Je sais que vous vous reconnaissez. Et pourtant, toute cette agitation produit peu de valeur ajoutée.

 

 

Vous le savez au fond de vous. Certains l’ont même déjà compris, et remettre la création de valeur au cœur de leur quotidien. Dîtes vous bien que les machines pourront facilement à terme vous remplacer pour répondre à vos mails ou nettoyer vos notifications. Et ce n’est pas une si mauvaise chose ! Dans ce monde du travail en surchauffe, les machines, l’intelligence artificielle, la « plateformisation » de l’économie (tiens je vais déposer ce concept intéressant) sont autant d’occasion de se recentrer sur l’essentiel, d’avoir plus de temps pour réfléchir, interagir, écouter et se connecter au réel. A ceux qui pensent que les robots prendront le pouvoir et que l’ère qui arrive est plutôt sombre, je leur dirai qu’ils vont nous permettre de nous concentrer sur l’essentiel et que ce qui fait la valeur de l’homme sur la machine sera préservée. En effet, s’il y a bien une chose que la machine ne peut copier, c’est la créativité. Demandez à une machine de créer, comme Monet a pu créer ses Nymphéas, qui au fil du temps et de la cécité sont devenues un chef d’œuvre poétique. Cette machine va copier, reproduire, mais créer non. La créativité, l’adaptabilité sont des qualités présentes (à différents niveaux je vous l’accorde) en chacun de nous.

 

Même si nous sommes aujourd’hui dans le tourbillon de cette transformation, (certains diront plus proche de la destruction que de la création), nous sommes bien à l’orée de cette nouvelle ère où le travail reprendra ses lettres de noblesse, où la productivité nous permettra de passer plus de temps en famille, entre ami à créer, innover, où l’entreprise retrouvera sa fonction sociale et sociétale. Et où chaque individu aura intégré ces technologies pour ne plus en être esclave.

 

avenir du travail avec un freelance à la recherche de mission littlebigconnection

 

Par Julien CLOUET

 

Suivez LittleBIG Connection sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre fil d’actualité!

 
Télécharger un exemple d'avatar client